LOADING

Suivez moi

Comment les boulangeries s’adaptent aux pauses déjeuner des salariés ?
mai 2, 2018|Fidélisation de clientèle

Comment les boulangeries s’adaptent aux pauses déjeuner des salariés ?

Comment les boulangeries s’adaptent aux pauses déjeuner des salariés ?

De plus en plus de Français consomment de la nourriture à emporter pour leur pause déjeuner. En effet, il est souvent plus rapide et plus économique de prendre un sandwich à emporter dans une boulangerie ou d’aller au fast-food que d’aller déjeuner au restaurant tous les midis. Les boulangeries doivent faire face aujourd’hui à un afflux de salariés chaque midi : comment gèrent-elles cette évolution des habitudes de consommation hors du domicile ?

 

A quoi ressemble la pause déjeuner des salariés français ?

 

La pause déjeuner est importante pour les salariés français, notamment de par l’importance des repas et de la gastronomie dans notre pays. Celle-ci a pourtant vu sa durée raccourcir au fil dans ans pour atteindre une demi-heure en moyenne aujourd’hui. D’après une étude de Gira Conseil, la majorité des salariés vont s’acheter un sandwich en boulangerie ou déjeunent dans leur restaurant d’entreprise s’il existe. Le budget journalier consacré au repas du midi est en baisse : entre 8 et 9€. Les Français cherchent donc à se restaurer rapidement à moindre coût. Cela se traduit généralement par l’achat d’un menu en boulangerie composé d’un sandwich ou d’une salade accompagnée d’un dessert et d’une boisson. De nombreux salariés se rendent également dans un supermarché proche de leur lieu de travail pour y acheter des sandwichs industriels (dits sandwichs « triangle ») plus économiques, mais également moins bons pour la santé.

 

Une opportunité de croissance pour les boulangeries

 

Face à ce changement d’habitudes, les boulangeries se sont adaptées en proposant des formules déjeuner sous la forme de menu évoquée précédemment. Elles accueillent 12 million de clients quotidiennement à l’heure du midi. Pour la plupart des patrons de boulangerie, la pause déjeuner représente une part importante de leur chiffre d’affaires. En conséquence, ils ont dû adapter leurs produits aux envies et besoins de leurs clients. La plupart des salariés vont souvent se rendre dans la même boulangerie, c’est-à-dire celle qui se situe à proximité de leur bureau. Ils sont donc amenés à y manger souvent, parfois plusieurs fois par semaine. Les boulangers ont donc diversifié leur offre : sandwichs, mais également salades, soupes et même plats complets. Les boulangeries arrivent à résister à la concurrence des fast-foods et des sandwicheries (type panini ou kebab, par exemple) grâce à la qualité des produits et surtout de leur pain.

L’attachement culturel des français au pain n’est plus à prouver et c’est ce qui profite aux boulangeries !

Aucun commentaire
Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *